Venir en automne ou en hiver

Quel que soit le moment de l’année, Terre-Neuve-et-Labrador est une destination unique, un peu en dehors du temps, qui vous marquera probablement à jamais par la beauté de ses paysages sauvages et la chaleur de ses habitants. Ici, chaque saison est propice à l’exploration de ce rocher blotti dans l’Atlantique nord ; pour qui aime l’air pur et les grands espaces, notre terrain de jeu est vaste et les possibilités, infinies. Si vous êtes à la recherche d’une expérience différente, à un rythme plus tranquille, l’automne et l’hiver sauront vous séduire avec leurs jeux de couleurs incomparables et leurs activités à la pelle. On vous propose donc 10 activités à faire en automne et en hiver. C’est parti !

À la faveur de l'automne

© Ray Mackey | Newfoundland and Labrador Tourism

Si l’été amène avec lui des températures plus chaudes, une faune variée et de nombreux visiteurs, l’automne offre, quant à lui, un condensé de délices naturels : un arôme terreux flottant dans l'air doux, des traits de soleil dans la voûte amincie d'un bois de feuillus et, le long de la côte, un goût de sel provenant des vagues déferlantes et de la brume marine. Les rouges, les oranges et les jaunes éclatants s'étendent de la cime des arbres jusqu'au chemin sous vos pieds. Les oiseaux dissimulés par la verdure estivale deviennent alors visibles. C'est aussi la saison de la cueillette des baies, le mois d'octobre étant une période particulièrement propice à la découverte des lingonnes.

1. La randonnée

L’automne est assurément notre saison préférée pour chausser nos bottes et aller explorer les nombreux sentiers de randonnée que compte notre province. À partir de septembre et jusqu’à la première chute de neige, on adore aller admirer les vues côtières ou aller jouer en forêt. Les températures sont encore douces, surtout en septembre et au début d’octobre, et il n’y a rien de mieux que d’aller se balader avec un petit pull, sans avoir ni trop chaud, ni trop froid. Les sentiers, surtout les plus populaires, sont aussi plus calmes, permettant de croiser plus facilement une vie sauvage qui reprend tranquillement ses droits. La terre a une odeur typique d’humus et de feuilles mortes, qui nous rappelle la douce époque de notre enfance où on chaussait nos bottes pour aller sauter dans les flaques d’eau après la pluie. Et puis, il y a cette lumière indescriptible, quand l’or du soleil se mêle subtilement au vert profond de la forêt et au bleu de l’océan. Le clou du spectacle, c’est assister au coucher du soleil, quand le ciel se pare de sublimes teintes roses et mauves. Saisissant.

Pour vivre cette expérience inédite, vous avez l’embarras du choix, puisque bon nombre des sentiers sont ouverts à l’année. Il suffit simplement d’être équipé : chaussures adaptées, bâtons de marche, des vêtements chauds que l’on peut retirer aisément, une tuque, des gants et de l’eau (ou une boisson chaude, tel thé ou café). On aime particulièrement le East Coast Trail, les sentiers du réseau Discovery sur la péninsule de Bonavista et le Cape Spear. Pensez à emporter avec vous lunettes de soleil et appareil photo!

Randonnée automnale sur le East Coast Trail, © Justin Churchill

Pour en savoir plus...

2. La cueillette de fruits et de champignons

À la fin de l’été, c’est un rituel bien rôdé : armés d’un seau, de sacs ou simplement d’une bouteille d’eau vidée pour l’occasion, les gens inspectent, scrutent, le dos courbé, les buissons qui bordent les sentiers de randonnées ou les routes. Le fruit de leur recherche? (Le jeu de mots était trop tentant) Des fruits justement! Et plus exactement, des baies sauvages : plaquebières (que l’on appelle aussi chicouté), lingonnes, bleuets, fraises sauvages, ne sont que quelques-unes des baies que l’on trouve à Terre-Neuve-et-Labrador et pour beaucoup de monde, c’est une tradition à ne pas manquer! Ici, la nature sait être généreuse et ces petits fruits seront transformés en sauces, confitures, sirops, jus, ou tout simplement dégustés tels quels.

Plus loin, dans la forêt, c’est un autre mets délicat que certains traquent avec ardeur : morilles, chanterelles, cèpes et autres espèces poussent dans nos sous-bois à la fin de l’été et en automne. Quiches, omelettes, tartes, en sauce, les possibilités sont infinies! Attention toutefois, car Terre-Neuve-et-Labrador compte plus de 1500 variétés de champignons et certaines espèces comestibles possèdent un double bien moins bon pour la santé, alors ne consommez que les champignons dont vous êtes certains de l’identité!

Cueillette de chanterelles, © Newfoundland and Labrador Tourism

3. L'observation de la faune

Avec l’arrivée de l’automne, on assiste à un délicat ballet, comme un pas de deux annuel, tandis que certaines espèces embarquent pour leur migration annuelle vers les eaux chaudes des Caraïbes. Si nos chers géants aquatiques (icebergs et baleines) ont poursuivi leur route vers le sud, notre province déborde d’une vie sauvage qui reprend doucement ses droits, alors que les visiteurs ont repris leur routine quotidienne et déserté les sentiers de randonnées.

Les orignaux et les caribous entament leur période de reproduction, les lièvres d’Amérique et les lagopèdes enfilent doucement leurs couleurs hivernales et au large, les dauphins, les cachalots et les thons rouges remplacent les baleines à bosse et les rorquals. Si vous êtes chanceux, vous pourriez aussi apercevoir quelques orques, qui passent le long de nos côtes chaque année vers la fin de l’été.

Groupe de marsouins, © Dru Kennedy Photography | Newfoundland and Labrador Tourism

4. Découvrir l'Île Fogo

Destination incontournable de Terre-Neuve-et-Labrador, particulièrement prisée durant la saison des icebergs, l'île Fogo saura aussi vous séduire à l’automne! L’expérience pourrait même être sublimée, et ici, on est nombreux à penser que c’est à cette époque de l’année qu’il faut se rendre sur cette île, située au large d’une île. Car l’automne est une saison généreuse, idéale pour l’introspection, et il n’y a rien de mieux que l'île Fogo pour se reconnecter avec soi-même. En septembre, presque tous les sites touristiques sont encore ouverts et la température, clémente, permet facilement d’aller randonner ou d’explorer à votre rythme l’île et son atmosphère particulière.

Si vous prévoyez venir plutôt en octobre, la date à retenir est celle de la fin de semaine de l’Action de Grâce : après cette date, plusieurs sites touristiques ainsi que les campings ferment, mais les artistes, les restaurants et les principaux hébergements sont, eux, ouverts toute l’année! Ce pourrait donc être l’occasion de réveiller l’artiste qui sommeille en vous! D’ailleurs, le Partridgeberry Harvest Festival a justement lieu durant la fin de semaine de l’Action de Grâce : au programme, 3 jours de célébration autour de la nourriture et de l'artisanat local, avec un marché des agriculteurs et des artisans et, bien sûr, de délicieux plats préparés par les chefs locaux.

Punts à Joe Batt's Arm, Île Fogo, © Barrett & MacKay Photo | Newfoundland and Labrador Tourism

Pour en savoir plus...

5. Explorer le parc national du Gros-Morne

Il aura fallu 485 millions d'années à Dame Nature pour créer le parc national du Gros-Morne, un endroit sans nul autre pareil. Le parc, inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO, offre une suite ininterrompue de merveilles et de richesses, un véritable éloge à la force et à la beauté brute et énigmatique du monde physique. À partir de septembre, le parc, et plus généralement une partie de la côte Ouest, dont la Vallée de l’Humber, se parent des fameuses couleurs d’automne, rivalisant sans difficulté avec d’autres destinations réputées pour l’intensité de leurs couleurs automnales.

Et puis, là aussi, vous pourrez profiter du calme et de la quiétude qui s’emparent du parc une fois l’été achevé. Que vous choisissiez de parcourir l’un des nombreux sentiers de randonnées, ou que vous préfériez prendre le temps de savourer la vue et la vie culturelle, vous comprendrez rapidement le pouvoir qu’exerce sur vous cet endroit. On se souvient encore très bien du contraste saisissant entre les Tablelands à gauche et la forêt d’épinettes à droite, sous le ciel bleu d’automne, ou encore du Burnt Hill Trail, ce court sentier grimpant sur la colline près de la Bonne Bay Marine Station et offrant une vue imprenable sur la Baie Bonne et le village en face, lorsque le soleil jouait à cache-cache dans les nuages.

Vue sur le parc national du Gros-Morne, © Michael Winsor | Newfoundland and Labrador Tourism

Pour en savoir plus...

Plaisirs divers en hiver

© Dru Kennedy Photography | Newfoundland and Labrador Tourism

Terre-Neuve-et-Labrador est l'endroit idéal pour profiter des nombreux plaisirs hivernaux, puisque certaines régions de la province peuvent recevoir jusqu'à 16 pieds de neige chaque année. Avec sa poudreuse immaculée, ses pentes enivrantes et ses pistes damées et d'arrière-pays, Terre-Neuve-et-Labrador a tout ce qu'il faut pour le ski, la planche à neige, la motoneige et bien d’autres. Que vous cherchiez à sortir du quotidien ou que vous souhaitiez simplement vous détendre, l’hiver est définitivement une saison à considérer pour venir ici.

6. Ski alpin ou ski de fond ?

Vous êtes plutôt ski alpin ? Dans l’ouest de la province, Marble Mountain - la première station de ski du Canada atlantique - offre un beau dénivelé de 520 mètres, 39 pistes allant du débutant à l'expert, 5 remontées mécaniques et une moyenne de 16 pieds de neige par hiver. Et tout près, Corner Brook est l'une des villes les plus enneigées du Canada. Ici, vous pouvez faire du snowboard, du télémark et du ski alpin sur des pistes faciles ou difficiles.

Si vous êtes à la recherche d’une autre expérience, descendez la montagne à toute allure à bord d’une tyrolienne. Marble Zip Tours vous propose le plus long, le plus haut et le plus exaltant des circuits de tyroliennes de l'est du Canada, avec une vue imprenable sur la vallée de l’Humber et le Marble Mountain Resort.

L’est de la province n’est pas en reste, avec la station White Hills Resort, située tout près de Clarenville. Avec plus de 22 hectares de terrain vallonné recouvert d'une couverture blanche parfaite, cette station, à seulement 2 heures de St. John’s, n'attend que vous. Ici, vous pouvez dévaler des pentes allant du débutant à l'expert ou glisser sur 40 kilomètres de pistes parfaitement préparées pour le ski de fond et la raquette.

Ski alpin à Marble Mountain, © Newfoundland and Labrador Tourism

Pour en savoir plus...

7. En raquettes

La raquette est une activité très pratiquée ici, que ce soit en famille, entre amis, avec des jeunes enfants ou non. Il faut dire qu’il n’y a pas besoin d’aller bien loin pour s’adonner à ce plaisir hivernal ; dans la région de St. John’s, les parcs offrent de nombreux sentiers propices à cette pratique, notamment Pippy Park et Bowring Park. Si vous n’avez pas votre équipement avec vous, vous pourrez d’ailleurs y louer des raquettes et des bâtons. Si vous êtes équipés, certains sentiers du Grand Concourse sont aussi entretenus et se transforment alors en terrains de jeux parfaits pour une marche au cœur de la ville.

Et puis, il y a aussi les parcs de Terra Nova et du Gros-Morne qui demeurent accessibles toute l’année, et permettent de découvrir une facette différente, puisque certains sentiers de randonnées se prêtent très bien à la pratique de la raquette. Attention toutefois, puisque les sentiers de raquettes ne sont ni entretenus ni damés. Renseignez-vous avant de partir en prenant contact avec le parc pour connaître les conditions et obtenir des conseils pratiques.

Promenade en raquettes dans la région Centre, © Newfoundland and Labrador Tourism

Pour en savoir plus...

8. Célébrer la période des fêtes

Visiter Terre-Neuve durant la saison hivernale, c’est aussi l’occasion de participer à quelques-unes des célébrations de notre culture festive, qui ont lieu juste avant les fêtes de fin d’année. Conjugué à des probabilités d’un Noël blanc plutôt bonnes, c’est donc un endroit idéal pour célébrer la période des fêtes en famille et pour faire ressortir l’enfant qui sommeille en vous.

Ainsi, chaque année durant la période des fêtes, les habitants de la capitale prennent part à une tradition étrange autant qu’amusante, celle des Mummers! Déguisés de la tête aux pieds de rideaux, de sous-vêtements, de draps, d’abat-jour ou de vêtements trouvés au grenier, ils descendent ensuite dans la rue pour danser et chanter. Pour célébrer cette tradition ancestrale, un défilé a lieu en décembre et tout le monde est invité à y participer. Dans les semaines précédant l’événement, de nombreux ateliers ont également lieu afin d’aider les participants à confectionner leur ugly sticks et leur hobby horse, deux accessoires indispensables pour tout bon mummer qui se respecte!

Si la magie de Noël vous attire, ne manquez pas non plus de vous rendre au jardin botanique de l’Université Memorial, qui organise entre novembre et décembre le Merry & Bright Light Festival. Ce festival annuel est particulièrement prisé des familles et une expérience unique pour tous! Déambulez dans les allées illuminées pour l’occasion et découvrez les créations animalières disséminées çà et là! C’est tout à fait sublime!

Plus loin, de l’autre côté de la baie Conception, la petite communauté de Port de Graves organise elle aussi durant l’hiver un festival des lumières, mais le sien rend plutôt hommage à la tradition de la pêche. Ainsi, depuis 20 ans, plus de 60 pêcheurs locaux décorent leurs bateaux de guirlandes lumineuses multicolores durant le Port de Grave Boat Lighting Festival. Chaque soir pendant un mois, on peut ainsi déambuler le long des quais et se laisser emporter par la féérie de cet événement. Une activité idéale par temps clair pour toute la famille.

Port de Grave Boat Lighting Festival, © Marilynn Guay Racicot

Pour en savoir plus...

9. En motoneige

Profitez de vues magnifiques sur l'océan et des randonnées exotiques à travers des forêts vierges, sur des montagnes anciennes et le long des fjords sculptés par les glaciers. Avec plus de 5 000 kilomètres de sentiers et une abondance de sentiers d'arrière-pays accessibles, notre province rivalise aisément avec tout ce que les Rocheuses ont à offrir.

La clé d'une aventure en motoneige sublime et réussie à Terre-Neuve-et-Labrador est de faire appel à un opérateur expérimenté. Ils connaissent le terrain, tous les endroits secrets et là où se cache la meilleure poudreuse. Vous pouvez vous procurer des laissez-passer sur l'île auprès de la Newfoundland and Labrador Snowmobile Federation ou, si vous êtes au Labrador, dans l'un des clubs de motoneige locaux. Pour le Labrador, vous pouvez aussi obtenir des informations supplémentaires en prenant contact avec Destination Labrador.

Excursion en motoneige, © Dru Kennedy Photography | Newfoundland and Labrador Tourism

Pour en savoir plus...

10. S’amuser sur la glace

En hiver, la pêche sur glace est un excellent moyen de passer la journée en plein air. Lorsque la glace est suffisamment épaisse, nombreux sont les Terre-Neuviens qui s’adonnent à cette activité pratiquée depuis longtemps. Ici, les lacs et les étangs ne manquent pas pour aller taquiner la truite, l’éperlan et même l’omble chevalier, à certains endroits. De nombreux opérateurs offrent des activités guidées de pêche sur glace partout dans la province. Et quoi de mieux pour finir votre journée que de cuire sur place le poisson que vous avez pêché ?

Attention, la pratique de la pêche sur glace fait tout de même l’objet de régulations qu’il faut respecter, au niveau des dates, de la limite de prises, ainsi que des régulations qui s’appliquent spécifiquement aux non-résidents :
- Dates de pêche : elles varient d’une année à l’autre selon l’état de la glace, mais elles se situent généralement entre février et mi-avril.
- Pour les non-résidents : il est nécessaire de se procurer un permis spécial et de rester dans un périmètre de 800 mètres autour d’une route provinciale pour pêcher sans être accompagné. Au-delà de ce périmètre, il faut un guide agréé ou un parent résidant dans la province.
- Limite de prises : elle varie selon l’espèce et le lieu géographique. Certaines zones réglementées sont également soumises à des limites spécifiques. Consulter le guide du pêcheur pour connaître les zones et les limites qui s’y appliquent.

Si taquiner le poisson n’est pas votre fort, pourquoi ne pas plutôt chausser les patins à glace? À St. John’s, The Loop, située au parc Bannerman, vous offre une piste idéale pour pratiquer cette activité en couple, en famille ou entre amis. L’accès est gratuit et la piste est ouverte tous les jours, quand les conditions le permettent, de 10h du matin à 11h le soir. Juste après, réchauffez-vous en dégustant une bonne tasse de chocolat chaud!

© Crédits photos : Hare Bay Adventures

Pour en savoir plus...

© Photo de couverture : Justin Churchill

Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour en découvrir toujours plus sur notre belle province !

https://www.facebook.com/ExploreTNL/
https://www.instagram.com/exploretnl/

#ExploreTNL