Visiter les 4 sites de l’UNESCO de Terre-Neuve-et-Labrador

La branche éducative, scientifique et culturelle des Nations Unies, l’UNESCO, a pour mission d’identifier les sites à travers le monde qui ont une signification naturelle et culturelle exceptionnelle. Terre-Neuve-et-Labrador abrite ainsi 4 de ces sites inscrits au Patrimoine Mondial, et une visite chez nous ne serait pas complète sans en visiter au moins un. Peut-être même pourriez-vous tous les visiter? Petit tour rapide de ces sites d'exception.

Les Tablelands, au Parc National du Gros Morne

Cela a pris 485 millions d’années à Mère Nature pour créer le parc national du Gros Morne, un endroit comme nul autre pareil sur Terre. Le parc offre un rare exemple du processus de dérive des continents : on peut ainsi y voir la croûte océanique profonde et les roches couleurs rouille du manteau terrestre, qui sont visibles sur les Tablelands. Une période glaciaire récente a ainsi donné vie à des paysages spectaculaires – une démonstration de la force brute et énigmatique du monde physique.

Source d’inspiration inépuisable, le Gros Morne regorge de sentiers de randonnée sublimes, de vues à couper le souffle et d’excursions relaxantes, à la découverte de ses merveilles géologiques.

Les vikings, au site historique national de l’Anse aux Meadows

Premier site de l’UNESCO au Canada, l’établissement viking, situé à la pointe de la grande péninsule du Nord, à Terre-Neuve, constitue la première preuve tangible de l’arrivée de ces aventuriers européens dans le Nouveau Monde il y a plus de 1000 ans - bien avant Christophe Colomb. Les vestiges des bâtiments en tourbe, à ossature de bois, sont similaires à ceux trouvés au Groenland et en Islande, et constituent le seul site authentifié en Amérique du Nord.

En visitant le site, vous pourrez voir comment les Vikings vécurent et vous pourrez écouter le récit de leurs aventures passées.

L’héritage baleinier, au site historique national de Red Bay

Fondé au XVIème siècle par des marins basques, Red Bay est aujourd’hui un site archéologique qui fournit le témoignage le plus ancien, le plus complet et le mieux préservé de la tradition européenne de la chasse à la baleine. Ce site, appelé Gran Baya par ceux qui y naviguèrent chaque été, devint une source majeure pour la production d’huile de baleine, qui servit à éclairer les maisons en Europe.

De nos jours, Red Bay est un arrêt incontournable sur la route côtière du Labrador : on peut y voir des os de baleines, une chaloupe restaurée et un centre d’interprétation situé près de la plage.

Là où la vie commença – La réserve écologique de Mistaken Point

À l'extrémité sud-est de la péninsule d'Avalon, cette étroite bande de falaises escarpées, longue de 17 kilomètres, date de la période édiacarienne (il y a 580 à 560 millions d'années). Représentant la plus ancienne collection connue de grands fossiles multicellulaires au monde, ces fossiles illustrent le début de la vie sur Terre, avec l’apparition de grands organismes biologiquement complexes. Vous pouvez visiter le site pour voir ces fossiles et marcher sur des rochers qui constituaient jadis le fond des océans.

Alors, est-ce que vous prévoyez visiter les sites du Patrimoine Mondial de l’UNESCO cette année?

© Crédits photos : Barrett & MacKay Photo | Dru Kennedy Photography | Newfoundland and Labrador Tourism

Pour en savoir plus...

Préparez votre voyage en visitant les sites suivants :

Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour en découvrir toujours plus sur notre belle province !

https://www.facebook.com/ExploreTNL/
https://www.instagram.com/exploretnl/

#ExploreTNL