Explorez

La région Centre

Terre d’aventures, le centre de Terre-Neuve est une vaste région de forêts denses et de côtes déchiquetées. Au nord, entre avril et juin, les icebergs venus du Groenland dérivent le long de la célèbre « Iceberg Alley ». Dans les terres, ce sont la forêt, les lacs et les rivières qui dominent, jadis ressources précieuses pour les peuples autochtones et les colons européens. À l’est s’étend le parc national Terra-Nova et son habitat typique, fait d’îles, d’étangs, de tourbières et de forêts. Enfin, la côte sud, ponctuée de fjords spectaculaires, abrite plusieurs villages de pêche isolés ainsi que la première nation Miawpukek de Conne River, unique réserve reconnue dans la province.

Nos incontournables

L’île Fogo

À Farewell, là où la route s’échoue dans l’Atlantique, un trajet de 45 minutes à bord d’un traversier vous sépare d’une expérience insulaire unique où les traditions cohabitent avec la modernité. Si l’île Fogo fait à peine 25 km de long sur 14 km de large, elle est tout de même la plus grande du littoral de Terre-Neuve-et-Labrador. L’île abrite aujourd’hui onze communautés, chacune possédant un caractère unique et des sentiers de randonnée. Un séjour à Terre-Neuve ne saurait être complet sans un arrêt sur cette île au large d'une île!

Twillingate

Tel un jeu de poupées russes, la grande île de Terre-Neuve renferme de plus petites îles autour desquelles gravitent parfois d’encore plus petits morceaux de terre ou de roc. Certaines, autrefois peuplées de familles de pêcheurs, ont été désertées au profit de la civilisation. Malgré ces migrations, la culture insulaire y demeure aussi vibrante qu’intrigante. Parmi ces îles qui égrainent la côte, Twillingate devrait absolument figurer sur votre liste si vous voulez goûter à la vie dans une communauté côtière qui a longtemps vécu de la mer, véritable quintessence de l’identité terre-neuvienne.

Le parc national Terra-Nova

Tout à l’est de Terre-Neuve, à seulement 3h de route de St. John’s, vous trouverez le parc national Terra-Nova et ses paysages saisissants. Ici, sur 400 km2, la terre et la mer s’entremêlent délicatement pour donner naissance à un territoire sublime, propice au camping, à la relaxation, au kayak et à la randonnée. Désigné réserve de ciel étoilé en 2018, le parc est un lieu idéal pour lever les yeux vers les astres, comme le faisaient jadis les peuples autochtones.

Un village, une péninsule et une baie portent le nom de Baie Verte. C'est un paradis pour les passionnés de géologie et d’histoire, alors que dans la baie s’effiloche un littoral parsemé de ports de pêche pittoresques visités par deux géants : les baleines et les glaciers.

Poursuivez votre exploration

Come From Away

Le 11 septembre 2001, l’aéroport international de Gander a accueilli 38 vols civils et 4 vols militaires à destination des États-Unis, alors que ce pays était assailli par des attentats historiques. Toutes les communautés environnantes se sont portées volontaires pour héberger, nourrir et divertir un peu moins de 7 000 passagers et membres d'équipage durant la fermeture de l’espace aérien en Amérique du Nord. Cet événement remarquable a inspiré la comédie musicale Come From Away. La pièce, acclamée par la critique, s’est retrouvée sur Broadway en 2017 avant de faire le tour du monde.

Une affaire de pirates

Toujours sur la péninsule d’Eastport, c’est une histoire de chasse aux pirates par la Navy britannique qui a donné son nom au réseau de sentiers Damnable Trail, qui compte plus de 30 km de sentiers revitalisés de tous les niveaux. Explorez les communautés de la région et savourez la vue imprenable sur la côte tout en prenant un bon bol d’air frais.

Cap sur le French Shore

Sur la péninsule de Baie Verte, nichée entre la baie Notre Dame à l’est et la baie White à l’ouest, il reste des traces du passage des français, dont les noms d’autres petits villages côtiers qui existent encore aujourd’hui comme Fleur de Lys et La Scie. Ce dernier nom évoque les collines au relief accidenté qui entourent une partie du village. Autre clin d’œil à l’héritage français de la région : les fours à pain, érigés par les premiers pêcheurs français il y a 500 ans. Les fours originaux ont disparu, mais deux ont été reconstruits en 2004 à Coachman’s Cove et à Shoe Cove.

Le Beothuk Interpretation Centre

Situé à Boyd's Cove et construit selon des concepts structurels béothuks près du site d’un grand village béothuk, ce lieu historique provincial raconte l’odyssée de ce peuple autochtone et comprend un sentier pédestre menant à un site archéologique. Imaginez ce peuple, maintenant disparu, avec son propre langage et sa propre culture, vivre des riches ressources de la terre et de la mer.

Grand Falls-Windsor, l’éclaboussante

Sise au bord de la rivière Exploits, la plus longue et large de Terre-Neuve, Grand Falls-Windsor doit son nom aux impressionnantes cascades qui s’y trouvent. Ce cours d’eau turbulent et la forêt adjacente sont à l’origine de l’industrie de pâtes et papiers qui a fait vibrer la ville pendant près d’un siècle. Auparavant, les Béothuks l’utilisaient aussi comme voie d’accès aux ressources de la mer. Aujourd’hui, c’est encore cette rivière qui incite à l’escale, à commencer par le rafting pour les amateurs de sensations fortes.

Croisière dans les fjords

Poursuivez votre aventure sur la côte sud, où se cachent de petits villages lovés au creux de falaises de roc. Dans ces communautés qui prospéraient autrefois de la pêche et accessibles seulement par bateau, les trottoirs de bois font office de rues, les VTT remplacent les voitures, et les embarcations flottent en grand nombre. Montez à bord du bateau côtier piéton qui mène à Gaultois ou à Rencontre East. Assurez-vous de vérifier l’horaire de traversée : www.gov.nl.ca/ferryservices.

À Baie Verte

Jusqu’à la fin du 19e siècle, le village de Baie Verte fut un lieu de pêche très couru par les Bretons de Saint-Malo et de Saint-Brieuc à l’époque où la côte française (le French Shore) connaissait ses jours de gloire. Plus tard, Baie Verte a aussi connu des périodes d’emballement et d’effondrement de l’industrie minière, en témoigne le Baie Verte Peninsula Miner’s Museum, qui retrace l’histoire minière de la région et illustre la vie d’un mineur depuis la fin du 19e siècle à nos jours.

Encore plus de plein air

L’aventure se poursuit même après avoir franchi les limites du parc national Terra-Nova! À l’est, le réseau de sentiers côtiers, les petits ports de pêche, la collection d’îlets et les plages de sable blond de la péninsule d’Eastport font le bonheur des amateurs de plein air.

Archéologie à Fleur de Lys

Au nord de Baie Verte, Fleur de Lys est l’emplacement de la toute première mine de la province. Les Esquimaux du Dorset y fabriquaient il y a 1 500 ans des bols et des chaudrons avec la saponite de l’endroit. C’est maintenant un site archéologique à visiter, où les carrières de pierre à savon racontent cette histoire fascinante. Tout près de Fleur de Lys, plusieurs sentiers de randonnée offrent une vue splendide sur l’océan et sur les icebergs à la dérive pendant le printemps ou au début de l’été.

Un instant...

Tracée dans une forêt dense où l’épinette et les orignaux sont rois, la route 360 débouche sur une collection de villages blottis au creux de fjords spectaculaires, autrefois prisés des pêcheurs français, en témoigne le nom des villages et des baies.

Planifiez votre visite

Questions fréquentes

Je voudrais me rendre à Fogo Island et Change Islands. Comment faire?

Ces deux îles, situées à l’est de la Baie Notre Dame, abritent une douzaine de communautés. Comme leurs noms le laissent supposer, il vous faudra prendre un traversier pour vous y rendre. Le traversier se prend à Farewell, au bout de la route 335. Comptez 25 minutes pour vous rendre à Change Islands et 50 minutes pour aller à Fogo Island.

Pour davantage d’information, visitez le lien suivant ; vous y trouverez les horaires et les tarifs.

Comment puis-je visiter les villages de la côte sud de l’île?

La côte sud de Terre-Neuve, c’est une succession de petits villages de pêches et de baies. Entre 1954 et 1975, des campagnes de relocalisation menées par le gouvernement ont conduit à l’abandon de plusieurs de ces communautés côtières qui vivaient essentiellement de la pêche. Aujourd’hui, pour rejoindre ces villages, il faut prendre un traversier.

Pour davantage d’informations, visitez le lien suivant. Il vous suffit de sélectionner la liaison qui vous intéresse pour obtenir tarifs et horaires de départ.

Sur notre blogue

Abonnez-vous à notre

bulletin électronique

Recevez des conseils voyages et toute l’information pour profiter de votre séjour à Terre-Neuve-et-Labrador.