Explorez

La région Centre

Nature et découverte

LE SENTIER ALEXANDER MURRAY

Du nom d’un célèbre géologue terre-neuvien du 19e siècle. Départ de King’s Point pour 3 à 4 heures de marche dans une région vierge qui vous fera découvrir Green Bay. Apportez un pique-nique!

LE PHARE DE LONG POINT À TWILLINGATE

Un des meilleurs points d’observation des icebergs à Terre-Neuve. Construit en 1876 sur une falaise, le phare domine les étendues les plus éloignées de la baie Notre Dame. Twillingate est sur une île que l’on peut rejoindre par la route.

L’ÎLE FOGO

Cette île fait à peine 25km de long sur 14 km de large. Elle a servi de refuge dans les années 1680 à des pêcheurs craignant les pillards français et les Béothuks. Tilting, tout au bout de l’île, a conservé son architecture traditionnelle. Depuis 2010, plusieurs résidences d’artistes à l’architecture moderne ont été bâties sur l’île et ouvrent leurs portes aux artistes du monde entier.

LE PARC NATIONAL TERRA-NOVA

Parc national abritant un habitat typique de l’île: des baies abritées, un littoral accidenté et des collines couvertes de forêts parsemées d’étangs et de marais. Et bien sûr, des kilomètres de sentiers! Vous pouvez ensuite vous détendre dans un des campings du parc ou de la région.

Un instant...

Localité un peu en retrait de la route 330, construite sur plusieurs îles reliées par des ponts, New-Wes-Valley réunit les villages suivants : Newtown, Wesleyville, Valley eld, Templeman, Pound Cove, Brook eld et Pool’s Island.

Histoire et culture

BOYD’S COVE

Lieu des vestiges de maisons semisouterraines qui datent de 1650 à 1720. Le Centre d’interprétation béothuk décrit la culture et le mode de vie des Béothuks.

LE MUSÉE BAIE VERTE PENINSULA MINER’S MUSEUM

Construit sur l’ancien gisement de cuivre de la mine Terra Nova, exploitée de 1860 à 1864, puis de 1901 à 1915. Le musée retrace l’histoire des nombreuses mines de la région.

MUSÉE PROVINCIAL MARY MARCH

À Grand Falls-Windsor, le musée Mary March tient son nom de l’une des dernières Béothuks et retrace les 5 000 ans d’histoire humaine de la région Centre de Terre-Neuve.

LE SITE ARCHÉOLOGIQUE DE FLEUR-DE-LYS

Les carrières de pierre à savon du peuple Dorset racontent cette histoire fascinante. Et tout proche de Fleur-de-Lys, plusieurs sentiers de randonnée offrent une vue splendide sur l’océan et sur les icebergs à la dérive pendant le printemps ou au début de l’été.

Un instant...

Le centre de l’île est une région de forêts et de côtes. On trouve la baie White et la baie Notre Dame au nord, la baie de Bonavista à l’est et la baie de Fortune au sud.

Planifier votre visite

1 2 3 4 5 6

Baie Verte, Fleur de Lys et La Scie, vous êtes sur le French Shore!

Découvrez ces villages aux noms français et l’histoire de ces pêcheurs français venus pêcher à Terre-Neuve pendant 500 ans. Faites une randonnée sur les sentiers Hummocks ou Ocean View de Fleur de Lys. Suivez les traces des Français à Coachman’s Cove et arrêtez-vous au salon de thé du Outport Museum à La Scie.

La Baie d’Espoir, sur la côte sud, se prononce Bay Despair par les habitants!

Il faut faire 130 km dans une région sauvage de l’intérieur pour s’y rendre. Vous verrez sans doute des orignaux ou des caribous. À Milltown, vous pouvez voir la centrale hydroélectrique qui génère 60% de l’électricité consommée sur l’île de Terre-Neuve. Découvrez les installations de plusieurs élevages de truites et de saumons près de St. Alban’s. Prenez le bateau côtier à Pool’s Cove ou à Hermitage pour faire une croisière.

Twillingate, sur la côte nord, est connue pour être la capitale des icebergs!

Découvrez des paysages côtiers en passant d’une île à l’autre. Observez des icebergs ou des baleines à Long Point.

Tilting, tout au bout de la route de Fogo Island…

Faites une petite croisière en prenant le bateau qui se rend à Change Island et à Fogo Island. Sur la route, vous verrez de charmants villages, rencontrerez des artistes, et tout au bout, Tilting est un ravissant village d’origine irlandaise avec un patrimoine architectural qui vaut d’être vu.

Eastport et la route des plages.

Profitez d’une belle journée sur une des plages de sable de la péninsule d’Eastport ou continuez votre découverte de jolis villages de pêches typiques comme Salvage.

Parc national Terra-Nova.

Campez, relaxez, et découvrez la nature au parc national de Terra-Nova.Commencez la journée par un tour en bateau, puis une randonnée, puis un tour en kayak ou… passez la journée au golf près du parc.

En savoir plus

La Scie

La localité de La Scie faisait aussi partie du French Shore. Son nom évoque les collines au relief accidenté qui entourent une partie du village. Le village voisin de Shoe Cove est accessible par la route ou par un sentier. On y trouve aussi un four à pain français reconstruit en 2004.

Fleur-de-Lys

Au nord de Baie Verte, Fleur-de-Lys est l’emplacement de la toute première mine de la péninsule. Les Esquimaux du Dorset y fabriquaient il y a 1 500 ans des bols et chaudrons avec la saponite de l’endroit. C’est maintenant un site historique à visiter. Plusieurs sentiers de randonnées existent à proximité de Fleur-de-Lys.

Baie Verte

Jusqu’à la fin du 19e siècle, Baie Verte est un lieu de pêche très couru par les Bretons de Saint-Malo et de Saint-Brieuc. Il y avait ce qu’on appelait des habitations, c’est-à-dire des bâtiments pour traiter le poisson et l’entreposer, et des grands hangars pour loger des centaines de pêcheurs et de graviers qui, comme on le disait à l’époque: « travaillaient au poisson ».

La côte nord et le French Shore

Lieu de choix des pêcheurs français à l’époque où la côte française – le French Shore – connaissait ses jours de gloire. Il reste ici des traces de leur passage. Les noms des communautés en sont encore témoins : Fleur-de-Lys, La Scie, Baie Verte. La péninsule de Baie Verte est nichée entre la baie Notre Dame et la baie White.

Twillingate

Ce pittoresque village est situé tout au bout d'un groupe d'îles que l'on peut rejoindre par la route. Les Français ont fréquenté l'endroit pour la pêche et le bois durant l'été au début du 17e siècle et l'ont appelé Toulinguet à cause de sa ressemblance à des îles du même nom au large de Brest en France. Des fouilles archéologiques ont aussi révélé la présence de Béothuks entre 1650 et 1720.

Belleoram

Localité pittoresque blottie au pied des falaises de la côte sud. Son nom fait allusion à un rassemblement de troupes et date peutêtre de l’époque des premiers conflits entre Français et Anglais dans cette partie du Nouveau Monde.

Forêts d’épinettes…

Des forêts de bouleaux, d’épinettes et de pins alimentaient en matière première l’usine de pâtes et papiers de Grand Falls-Windsor. À Harbour Breton, c’est sur des quais d’épinette que s’entassent les casiers à homards à la fin de l’été.

Les Mi’kmaq

Aux 16e et 17e siècles, les Mi’kmaq occupaient un « domaine insulaire » (Terre-Neuve) dans le golfe du Saint-Laurent. Au 19e siècle, il y avait quelque 150 Mi’kmaq sur l’île de Terre-Neuve. On retrouve les Mi’kmaq dans la réserve de Conne River (Miawpukek) sur la côte sud. Plusieurs bandes Mi’kmaq vivent aussi, entre autres, sur la Péninsule de Port-au-Port.

Les Béothuks

Les premiers explorateurs européens ont donné aux Béothuks de Terre-Neuve le nom d’Indiens Rouges parce qu’ils se peignaient le corps avec de l’ocre à l’occasion de cérémonies. Peu à peu, ils ont été chassés de leurs villages côtiers estivaux et les conflits se sont multipliés. Coupés de la côte, décimés par la famine et les maladies européennes, les Béothuks étaient au bord de l’extinction au début du 19e siècle.

Les Dorsets

Les Esquimaux du Dorset exploitaient les carrières de la péninsule de Baie Verte il y a 1 500 ans. Avant leur arrivée, la péninsule était habitée par les Indiens de l’Archaïque maritime. Ces peuples primitifs taillaient la saponite pour en faire des chaudrons pour la cuisson, des récipients et des lampes à huile de phoque. Ce minerai servait également de monnaie d’échange avec d’autres groupes autochtones.

La réserve naturelle de la Baie du Nord

Une des dernières régions vierges sur l’île de Terre-Neuve. Si vous souhaitez voyager dans la réserve, vous devez vous procurer un permis (gratuit) auprès de l’agent de conservation à Milltown ou dans les bureaux des parcs et sites naturels. La réserve offre une excellente occasion d’observer, la nature, les animaux sauvages et de faire du canoë.

La Venise de New-Wes-Valley

Localité un peu en retrait de la route 330, construite sur plusieurs îles reliées par des ponts, New-Wes-Valley réunit les villages suivants : Newtown, Wesleyville, Valleyfield, Templeman, Pound Cove, Brookfield et Pool’s Island. Le village de Newtown construit sur une pointe de terre est entouré de petits canaux naturels, ce qui lui a valu le nom de Venise de Terre-Neuve.

Le centre

Le centre de l’île est une région de forêts et de côtes. On trouve la baie White et la baie Notre Dame au nord, la baie de Bonavista à l’est et la baie de Fortune au sud.

Questions fréquentes

Je voudrais me rendre à Fogo Island et Change Islands. Comment faire?

Ces deux îles, situées à l’est de la Baie Notre Dame, abritent une douzaine de communautés. Comme leurs noms le laissent supposer, il vous faudra prendre un traversier pour vous y rendre. Le traversier se prend à Farewell, au bout de la route 335. Comptez 25 minutes pour vous rendre à Change Islands et 50 minutes pour aller à Fogo Island.

Pour davantage d’information, visitez le lien suivant ; vous y trouverez les horaires et les tarifs.

Comment puis-je visiter les villages de la côte sud de l’île?

La côte sud de Terre-Neuve, c’est une succession de petits villages de pêches et de baies. Entre 1954 et 1975, des campagnes de relocalisation menées par le gouvernement ont conduit à l’abandon de plusieurs de ces communautés côtières qui vivaient essentiellement de la pêche. Aujourd’hui, pour rejoindre ces villages, il faut prendre un traversier.

Pour davantage d’informations, visitez le lien suivant. Il vous suffit de sélectionner la liaison qui vous intéresse pour obtenir tarifs et horaires de départ.