7 idées d’activités authentiques à Terre-Neuve-et-Labrador

~ Par Marilynn Guay Racicot ~

Façonnée par l’héritage des Premières nations, des Irlandais, des Anglais et des Français, ainsi que par son territoire vaste, sauvage et côtier, la culture terre-neuvienne-et-labradorienne est marquée de nombreuses traditions parfois loufoques, souvent intrigantes.

Depuis mon séjour sur l’île de Terre-Neuve, on me taquine souvent parce que je répète sans cesse que ceci ou cela est "typiquement terre-neuvien". Une expression, un plat, un paysage, une activité… Sans plus tarder, je vous invite à partir à la découverte de cette province et ses traditions uniques... à la manière des gens du coin!

1. Rafraîchissez-vous dans un pond

Vue des airs, la province ressemble à un gros morceau de gruyère tellement elle recèle d’étendues d’eau douce! Au total, les lacs occupent plus de 8% de sa superficie. C’est un peu plus que la moyenne canadienne. Pas étonnant que la baignade dans les étangs apparaisse au sommet du palmarès des activités estivales locales!

Enfants jouant au bord de l'eau
© Newfoundland & Labrador Tourism

2. Battez la grève pour récolter du verre de mer

Avec ses 29 000 kilomètres de littoral, l’île de Terre-Neuve et le Labrador offrent un terrain de jeu sans pareil pour la chasse au trésor de l’océan. Rien de plus relaxant que de déambuler sur la plage à la recherche de colorés joyaux de verre polis par le ressac. Et pourquoi ne pas transformer les fruits de votre récolte en oeuvre d’art?

3. Pêchez la morue en compagnie d’un pêcheur local

La pêche est intrinsèque à l’île de Terre-Neuve et aux côtes du Labrador. C’est le poisson qui a attiré les colons européens ici, c’est aussi le poisson qui a dicté leur mode de vie. Montez à bord d’un doris (bateau de pêche traditionnel) et apprenez les rudiments de la pêche à la morue. Savoureux plat fish and chips à la clé!

homme pêchant la morue depuis un petit bateau
© Newfoundland & Labrador Tourism

4. Faites un boil-up sur la plage

Cette chaleureuse tradition est pratiquée ici été comme hiver. Après une randonnée, une cueillette sauvage ou simplement au terme d’une journée de vagabondage, faites bouillir de l’eau sur le feu et dégustez votre cuppa tea (la façon locale de désigner une tasse de thé) au son des vagues.

Un groupe d'amis autour d'un boil up hivernal
© Dru Kennedy Photography

5. Cueillez des baies sauvages

Ici, les forêts comme le littoral abondent de petits fruits sauvages et autres plantes comestibles hautement savoureux. On repère facilement des bleuets, des lingonnes, des fraises des champs, de la chicouté, des mûres, des framboises, des catherinettes, du thé du Labrador et des chanterelles, pour n’en nommer que quelques-uns! Si la cueillette ne vous enchante pas, vous pourrez tout de même en déguster au fil de votre séjour : les baies sauvages sont à l’honneur dans la cuisine terre-neuvienne-et-labradorienne.

Une main tendue remplie de bleuets le long du East Coast Trail
© Marilynn Guay Racicot

6. Assistez à un kitchen party

Au menu : musique, danse et bière! Souvent, lors de ces festivités pratiquées ici et ailleurs au Canada atlantique, les Come from away (comme on appelle toute personne qui n’est pas native de ce coin de pays) ont droit au fameux Screech In. Cette cérémonie initiatique permet aux nouveaux venus de devenir des Terre-Neuviens honoraires. Incontournable pour les visiteurs, le rite est animé par un Terre-Neuvien d’origine et inclut habituellement la récitation d’un dicton terre-neuvien, un baiser avec une morue, un trait d’alcool et quelques pas de danse. Yes b’y!

Kitchen Party à Champney's West
© Newfoundland & Labrador Tourism

7. Apprenez le crochetage de tapis

Cet art traditionnel, apporté à Terre-Neuve-et-Labrador par les premiers colons anglais et écossais, a longtemps occupé les longues soirées d’hiver. Fabriqués par les femmes, les tableaux de tissus servaient autrefois à se protéger du froid et décorer les maisons. La tradition se poursuit encore aujourd’hui dans un esprit plus artistique. Découvrez-en les techniques en participant à un atelier pratique donné par un artisan!

Une femme fait du crochetage de tapis à Woody Point
© Newfoundland & Labrador Tourism

Mon conseil

À mon avis, l’aspect le plus « typique » du Rocher et du Big Land demeure l’accueil légendaire des habitants. Lors de votre visite, demandez conseil aux gens du coin : ils seront vos meilleurs guides pour une expérience typiquement de chez eux!

Photo de Marilynn Guay Racicot

À propos de l'auteure...

Originaire du Québec, Marilynn Guay Racicot est tombée sous le charme de Terre-Neuve-et-Labrador en 2018, si bien que St. John’s fut son port d'attache pendant plus d’un an. En plus d’explorer l’île à bottines, cette randonneuse et journaliste bourlingueuse a récolté des histoires pour Le Gaboteur, le journal francophone provincial, et contribué à la rédaction du plus récent guide touristique en français d’Explore TNL. Elle partage sur le blogue ses découvertes et ses coups de coeur lors de son passage à Terre-Neuve et au Labrador.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour en découvrir toujours plus sur notre belle province !

https://www.facebook.com/ExploreTNL/
https://www.instagram.com/exploretnl/

#ExploreTNL